Collection gratuite et virtuelle

Pour aider à améliorer le site, vous pouvez transmettre des cartes postales.
Scannez ainsi les documents dans une résolution maximum en JEPG de préférence.
Envoyez-les ensuite à l'adresse suivante : bsdjack@laposte.net
Toutefois aucune réponse ne sera établie sur demande d'achat de cartes.
BONNE VISITE ET MERCI

Retour index

9 - RÉUNION DES DEUX COMMUNES

Le projet de fusion des deux localités simplement séparées par la Meurthe existe avant 1947 mais aucune adhésion n’est obtenue de la part des communes. Déjà en 1816 puis en 1832 après arguments proposés, les autorités préfectorales de l’époque envisagent et tentent la réunion de RAON L’ETAPE et de LA NEUVEVILLE. Cette idée est enterrée et le régime de développement est donc séparé jusqu’en 1945 après un rapport de l’inspection générale de l’Urbanisme mentionnant une simplification de reconstruction. A la suite de décisions prises au cours de Conseils communaux, la proposition est enfin acceptée pour devenir effective en date du 1er janvier 1947. Ainsi réunies sous le même nom de RAON L’ETAPE, il s’opère pendant plusieurs années des travaux de reconstruction d’habitations, ponts, canalisations, lignes… pour faire des deux communes sinistrées une ville unique et accueillante. Celle-ci devient la cinquième commune des Vosges derrière Épinal, Saint-Dié, Remiremont et Thaon les Vosges avec 6331 habitants.

Après les dommages provoqués par la seconde guerre mondiale, un plan d’urbanisme est ainsi proposé pour l’intérêt général et le réaménagement simplifié des deux communs unifiées. Le premier projet prévoit un nouveau périmètre d’agglomération (alignement des maisons, entretien des berges…), une zone de protection forestière à la côte Beauregard, réalisation d’une voie avec constructions le long de la Meurthe. Il doit néanmoins prévoir des voies d’accès plus nombreuses entre LA NEUVEVILLE et RAON, malheureusement des ponts ou passerelles ne verront pas leur réalisation.  Le 17 avril 1966, une nouvelle modification du projet de reconstruction de 1949 est approuvé par le Préfet. Cette dernière prévoit le prolongement de la rue Général de Gaulle (rue Carnot) vers l’Ouest puis à l’est les H.L.M. rue du 21ème B.C.P. et ceux de Notre-Dame de Lorette puis l’extension du quartier du Maroc avec les H.L.M. de la Vierge. Quant aux cités AMOS situées rues Général Sarrail, de la Chipotte et de Verdun, datent de 1947.


Conseil Municipal de LANEUVEVILLE (13.10.1945)

LE NOM DES RUES

Dès janvier 1947, certaines rues portent le même nom. Certaine sont débaptisées autant à LA NEUVEVILLE qu’à RAON L’ETAPE pour se voir attribuer une nouvelle appellation (délibération du 7 janvier 1947). D’autres rues changent de noms mais pour se voir honorer d’hommes valeureux à la guerre (délibération du 8 décembre 1947). Egalement des cafés portaient une enseigne identique dans les deux communes comme le «Point Central».


PASSAGE DU GÉNÉRAL DE GAULLE

La cité était noire de monde et les écoles avaient fermé leurs portes pour accueillir l’homme. Les enfants assistaient à l’évènement tenant un drapeau tricolore. C’était en juin 1961.









Autres pages : Accueil 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10